Discover Ana Salazar!

Il pleut.

Il pleut et pourtant je vois bleu... Bleu, comme la tentative de teindre du lin qui m'a saisie ce matin. Une envie de faire remonter à la surface un très lointain voyage au Maroc qui m'avait fait rapporter dans mes valises de précieuses poudres de la plus magique des couleurs, l'indigo.. et de sa cousine éloignée, venue des profondeurs des mers, le pourpre... Mais je n'en suis pas là. Bientôt.
Bleu disais-je, comme ce lin dans ma casserole qui mijote et diffuse des relents de vinaigre blanc dans tout mon appart. Bleu magique pour une couleur qui n'arrête pas de changer. Je regrette de ne pouvoir vous montrer comment une minuscule pincée de poudre indigo s'est d'abord répandue dans mon faitout de 3 litres, changeant une eau limpide en un liquide opaque bleu foncé...
Puis, sans doute la chimie du vinaigre, de l'eau et du lin, ce bleu qui n'a cessé de changer tout au long de la cuisson. Dense au début, puis lumineux... maintenant presque turquoise dans son deuxième bain où il refroidit et attends l'eau saturée de sel qu'il connaitra demain.
Bleu aussi, le gros cadeau rapporté par mon amoureux, par ce que même s'il pleut, même si pas un ami ne viendra fêter mon bonus du jour, Paris est vide au mois d'août c'est bien connu, (ou alors je n'ai plus d'amis), j'ai maintenant
dans mon salon, un truc qui ressemble un peu à une espèce de narguilé, qui produit des ions négatifs et qui diffuse en plus du parfum d'huiles essentielles de cannelle, de citron et d'orange, de délicates lumières bleues en rythme avec des sons de cloches et des bruits de vagues... spaaaace le délire !!   
Bleu comme les jolies bentos que j'ai reçues du japon et qui  dessinent des sourires sur les minois de mes galopins jolis...
Bleue peut être aussi la soirée qui m'attends.... je verrai bien !!

P8220004